30 ans, 1,80 m. Mince. Cheveux blonds courts à la mèche rebelle. Très fine moustache et barbichette. Yeux gris clair. Chemise blanche, chino beige clair avec des bretelles à boutons. Blouson en cuir couleur café noir. Chapeau blanc. Besace en bandoulière.
Boisson favorite le punch coco. Impulsif et téméraire. Son exclamation spontanée : « Diable ! »

Alexander Junco a créé son agence en tant qu’enquêteur de droit privé sous un nom auquel il s’apparente pleinement. Ceci afin de préserver au regard d'autrui, son secret des voyages dans le temps.

***

APPARENCES est la genèse de la série de ses enquêtes. Ce premier roman d'aventures donne naissance aux voyages fantastiques qu'il devra accomplir hors du temps présent.
Le destin lui ayant tracé une route temporelle par l'intermédiaire d'un miroir. Il glissera dans les méandres du passé, mais dès qu'il réveillera la mémoire des temps anciens, il en subira les fâcheuses conséquences.
Bien que ses aventures soient épicées au gré de ses rencontres atypiques, son caractère affirmé et son sens de l'improvisation le sauvera des ennuis.
La suite de ses enquêtes se poursuit avec le deuxième volet
DESTINS CROISÉS. Un troisième paraîtra en 2018.

***

Aventurier détective, Alexander est cultivé, mais doute souvent de lui.Sa sensibilité aux femmes le fait réagir avec dérision, il est à tour de rôle, malheureux et joyeux, toujours en dualité constante. Sachant qu'il plait, il en joue afin d'obtenir des confidences de toutes celles qui croisent son chemin, de la pauvresse à la bourgeoise effarouchée ou machiavélique.
Ses amours sont toujours éphémères, pourtant ses yeux gris attirent toujours les jolies femmes tout autant que les garçons, mais son coeur ne bat que pour l'aventure.

 


Sa maladresse tout comme sa naïveté lui jouent des tours pendables. En revanche, tel un chat, il retombe toujours sur ses pattes sans prendre le temps de souffler devant des situations effrayantes ou cocasses. Désinvolte, mais réactif aux ennuis, ce n'est pas un arnaqueur, simplement un esprit ingénieux.

 

 

 

***

 

 

Son fauteuil crapaud est son lieu de réflexion qu'il utilise souvent avant de s'y endormir. Il reconnaît ses erreurs, car sa sensibilité lui joue parfois de mauvais tours. Toutefois, son ambition est si forte qu'il n'abandonne pas en cours de route. Son découragement ne dure jamais bien longtemps, même s'il lui arrive de trembler comme une feuille dans des situations dramatiques, car il a toujours un plan B pour en sortir.
Au cours de ses expéditions, il est constamment en relation avec des gens peu conventionnels et certaines de ses rencontres historiques le comble de bonheur. Il vit une existence que nul autre peut vivre et ne s'en lasse jamais. Le passé est pour lui autant inquiétant et fabuleux que le futur. L'avantage c'est qu'il peut vivre deux vies en parallèle sans vieillir dans toutes les époques qu'il traverse.

***

L'irrationnel croise souvent la route d'Alexander. Étant réaliste et cartésien, il ne se laisse pas embobiner dans ces allégations. L'Histoire est riche en événements et la découverte de certains d'entre eux l'émerveille comme un gamin. Son langage évolue et s'adapte aux situations en lui donnant une crédibilité envers autrui. Néanmoins, il a souvent du mal à comprendre certaines expressions des époques. Ce décalage provoque d'étonnants quiproquos en se faisant manipuler par des esprits tortueux. Opportuniste, il en profite pour gérer les implications de chacun dans ses pérégrinations.

 

Son punch coco est toujours présent en apportant de la lumière à ses idées noires. Son physique lui accorde des compensations pour paraître dans chaque circonstance qu'il doit affronter.
Ses cheveux blonds coupés courts et sa mèche rebelle lui donnent cet air attachant, même si son regard devient noir lorsqu'il est en colère. Il lui arrive souvent de prendre des coups perdus lors de situations insolites, il râle du fait, que c'est toujours sur lui, que cela tombe.

 

 

***

 


Il adore s'habiller surtout avec les vêtements qu'on lui prête pour jouer un jeu de rôles. Cependant, il a la fâcheuse habitude d'en perdre une partie lors de certaines actions et de se retrouver presque à poil, ignorant sa pudeur, il ne s'arrête pas pour autant.

 

 

 

 

***

Lors de sa rencontre avec Philibert Morton, voyageur du XIXe siècle, une soif d'aventures l'entraînera dans des expéditions mouvementées à jouer un jeu de rôles pour chaque enquête.

***

 

Retour Accueil

 

Conception et réalisation des photos N.S